Echos venus de France...

"L’envers du décor", tel est l’intitulé d’une grande enquête menée par un syndicat français, relative à la charge de travail des magistrats.

Face à la pénurie des effectifs et des moyens auxquels ils sont confrontés, nos collègues français du Syndicat de la magistrature se sont livrés à une enquête particulièrement intéressante qui concerne la charge de travail et à cette fin ont  pris le soin d’adresser un questionnaire à l’ensemble des magistrats.
Au-delà du nombre de réponses enregistrées qui est en soi déjà interpellant (plus de 700, ce qui est absolument considérable pour un sondage de ce type), c’est l’analyse des réponses reçues qui laisse pantois : les semaines de travail ne comptent pas 40 heures mais le plus souvent 50 et plus. Le travail durant les week-ends et les congés est  très fréquent…

Cette surcharge chronique du travail a des conséquences sur la qualité du travail mais également bien sûr sur la vie privée (pour une écrasante majorité de répondants)...

Nous publions le résultat de cette enquête en pièce jointe, avec l’aimable autorisation de nos collègues du Syndicat de la magistrature. Cette enquête peut naturellement être également consultée sur son site : www.syndicat-magistrature.org.